Le Courant Alchimique

Les 3 religions monothéistes

    Alors que les formes de religions radicales reviennent en force, et que ce radicalisme tue au nom de Dieu, il est important de comprendre comment peut-on combattre ce potentiel destructeur.
    La kabbale française doit s’efforcer de mettre en lumière que les différents cultes peuvent coexister harmonieusement.
    Les religions des livres déploient leurs connaissances à travers la Torah pour le Judaïsme, la Bible évangélique pour le Christianisme et le Coran pour l’Islam et ces religions ont un point commun, elles ont un manque d’ouverture entre-elles.
    Cette ouverture à conquérir est à la fois simple et complexe. La simplicité vient du fait que Dieu se dénomme sous trois aspects Y.H.W.H, CHRIST et ALLAH, chaque religion à un Nom pour adorer son Créateur donc un fil conducteur. La complexité est de comprendre leurs relations avec la véritable eschatologie des trois livres. Mais il est important de se rappeler que Dieu Yahvé a fait une alliance avec le peuple sémite, il accorde à Abraham les bénédictions qui concernent ses deux fils Isaac et Ismaël. Dans cette perspective les juifs et les arabes doivent avoir de grandes nations. Pour cela le devoir des juifs et des arabes est la réconciliation en Palestine, une solution politique majeure pour bénéficier des bénédictions de l’Eternel. Dans son pardon le sang du Christ doit favoriser cette réconciliation, c’est-à-dire le christianisme doit devenir ce réconciliateur  cet intermédiaire pour rétablir l’harmonie à Jérusalem.

    Les juifs et les arabes doivent avoir un rôle de conciliation pour la paix entre les deux peuples du Livre.
    Les chrétiens ont un rôle de médiateur entre ces deux peuples pour réconcilier.

    Oui ! Le problème Palestinien peut créer une troisième guerre mondiale, le terrorisme à grande échelle. Les signes que nous vivons actuellement, les crises économiques, les déluges, la sécheresse, les tsunamis, etc. sont annonciateurs de cette terrible guerre mondiale qui sera difficile à éradiquer.

    Les chrétiens ont un rôle majeur qui correspond à l’enseignement de Jésus-Christ, qui est une fonction propre à l’Esprit Divin qui est la Loi de l’Amour, du partage et de la fraternité pour toute l’humanité. Sans Amour, sans fraternité, il n’y a pas de bonheur possible, tel est le sens fondamental de la médiation du christianisme.

    Voyons si la symétrie miroir peut nous éclairer au sujet des 3 religions dans leurs existences chronologiques.

    Voici la table symétrique :

    Table : Judaïsme - Christianisme - Islam

    Codeur = 333 : la magie de trois un avocat sérieux pour comprendre la Volonté de Notre Créateur.

    Étude = 333: le travail du chercheur de vérité.

    Clé apocalyptique = 999 : la magie des trois nous éclaire sur la destinée finale des trois religions monothéistes.

    Trois Livres = 999 : la Torah, La Bible évangélique et le Coran, attestation magique des nombres.

    Trois outils = 999 : Dieu veut se faire connaitre à travers les 3 Livres, une véritable école de connaissances.

    Enseignement mystique des Livres = 2997 (3x999) : pour comprendre les Livres, le lecteur doit se connecter à la Source de Dieu sa Parole et les mystères se dévoileront. Le sens littéral n’est pas la véritable école pour comprendre Dieu et ses œuvres.

    Triple voie = 666 : trois chemins différents pour se faire connaitre, l’humanité doit ouvrir son cœur pour se connecter à la véritable source de Paix de son Créateur.

    Triple Y.H.W.H = 666 : trois religions ; un triple aspect du Dieu biblique.

    Arche = 333 : il existe un pont qui relie les peuple du Livre, c’est la Parole de Dieu.

    Alliance = 666 : la communion des trois religions monothéistes est un véritable remède pour guérir l’humanité de tous ces maux, c’est la clé pour que Dieu soit présent sur Terre.

    Judaïsme = 666 : cette religion est la fondation des deux autres, les chrétiens et les musulmans sont simplement héritiers du Judaïsme.

    Ancêtre = 666: c’est le Judaïsme, les juifs ont le devoir de régénérer cette Arche d’Alliance pour rétablir la paix mondiale.

    Arbitre = 666 : la médiation des 3 religions est indispensable.

    LE DIEU Y.H.W.H, JESUS-CHRIST, ALLAH = 1998 (3x666) : trois différents noms ou attributs pour un Unique Dieu.

    MÊME DIEU  = 666 : la magie des trois confirme, 3 noms différents mais en même temps un même Dieu. Dieu aime la diversité, les différentes couleurs et aime se faire adorer de plusieurs façons.

    UNIQUE DIEU  = 666 : certificat cabalistique, nous pouvons comprendre Dieu à travers nos différentes cultures humaines.

    Unité des trois religions dans la diversité = 3330 (5x666) : les écrits de Bahá'u'lláh offrent des réponses aux questions théologiques et philosophiques qui tourmentent l'humanité depuis l'aube des temps, à savoir : « Qui est Dieu ? Qu'est-ce que le bien ? Pourquoi sommes-nous sur terre ? » Bahá'u'lláh pose également les questions qui ont préoccupé les penseurs du XXe siècle; il examine les motivations fondamentales de la nature humaine, et répond à la question de savoir si la paix universelle est possible. Il explique comment Dieu pourvoit à notre sécurité, à notre bien-être et prône l’unité dans la diversité.

    Mirzà Husayn-'Ali Nuri, né le 12 novembre 1817 à Téhéran, Iran et mort le 29 mai 1892 à Acre (Israël), est un prophète iranien surnommé Bahà'-Allàh « gloire de Dieu » ou « splendeur de Dieu » — Bahá’u’lláh en translittération baha'ie), à l’origine de la religion baha’ie, s’affirmant comme la dernière en date d’une longue lignée de révélations à travers des « enseignants » marquants (Krishna, Abraham, Moïse, Bouddha, Zoroastre, Jésus, Muhammad, le Bâb, et Bahá’u’lláh en tant que « Manifestations de Dieu »). Il proclama l’unification prochaine de l’humanité et l’émergence d’une civilisation mondiale. Baha?-Allah affirme être le « Promis » des religions du passé « venu, au temps de la fin, amener les peuples du monde vers la justice et la prospérité, vers l’Âge d’Or de l’histoire de l’humanité ».
    Il fut le disciple du Bâb (1819-1850), qui affirma être al-Qa'im1 « Celui qui s’élève », encore appelé « l’Imam Caché » ou Al-Mahdi, « celui qui est bien guidé », annoncé par la tradition islamique et attendu par les musulmans avant le « Jour du Jugement ».

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mirza_Husayn_Ali_Nuri

    Mirza

    Mirza ?usayn-Ali Nuri, est le Messager de Dieu = 3303 : conformité cabalistique.

    L’union des peuples = 1332 : Abdu’l-Bahá écrit qu’un des enseignements de Bahá’u’lláh « est que la religion est une puissante forteresse, mais qu’elle doit engendrer l’amour, et non la malveillance et la haine. Si elle devait conduire à la méchanceté, au mépris et à la haine, alors elle serait sans valeur aucune. Car la religion est un remède et, si le remède provoque la maladie, alors il faut en abandonner l’usage. » Bahá’u’lláh a dit : « L’objet fondamental de la foi de Dieu et de sa religion est de sauvegarder les intérêts de la race humaine, d’établir son unité et de développer entre les hommes l’esprit d’amour et de fraternité. »

    Le remède = 666 : ‘Abdu’l-Bahá a dit qu’ « il est nécessaire à l’homme de laisser de côté toutes les superstitions et les traditions qui le rendraient aveugle à la vérité contenue dans toutes les religions. Dans son amour et son attachement à une forme de religion, il ne doit pas se permettre de détester toutes les autres. Il est indispensable qu’il recherche la vérité dans toutes, et si ses efforts sont sincères il réussira certainement. » Le préjugé, y compris le préjugé religieux, les préjugés de race, de classe, etc., est le point de départ de toutes les guerres et, comme Bahá’u’lláh l’a affirmé, « la ruine du genre humaine. »

    Unité dans l’Amour d’ALLAH, YHWH et JESUS-CHRIST = 3330 (5x666) : les musulmans ne peuvent pas dénoncer le peuple Juif comme mécréant, ni les chrétiens car ils ont le même Dieu et vice versa pour les deux autres. Il faut bien comprendre que Dieu teste notre foi et notre fidélité à sa parole dans la diversité. Évangile de Jean : « Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier. Si quelqu'un dit : J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur ; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ? Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. »

    Appel Alchimique = 999 : la réunification des peuples sémites avec les chrétiens pour transmuter les atomes corrompus en Lumière.

    Appel opératoire = 999 : cette union transformera et guidera notre société vers un Dieu Unique pour les peuples monothéistes.

    Appel Catholique = 999 : la médiation est indispensable, le rôle du Vatican est universel.

    Appel explosif = 999 : cette réunification est la fin du pouvoir diabolique sur Terre, ce qui signifie des troubles importants dans notre société.

    Appel pacifiste = 999  : cette réunification doit être fraternelle et non guerrière ; c’est une erreur de verser le sang, l’âme meurtrière sera dynamisée sous une forme bestiale pour liquider sa faute.

    Allah Ak Bar = 999 : c’est l’appel pacifiste pour réunir les peuples monothéistes et non un appel meurtrier.

    L’appel religieux = 999 : c’est l’appel de la réunification des peuples sémites.

    L’appel sémite = 999 : confirmation cabalistique.

    L’appel unitaire = 999 : la magie des trois apporte sa lumière sur les 3 religions.

    Le cri réunifie = 999 : un cri mystique d’adhésion pour établir la paix mondiale.

    Mouvement d’unification = 1998 (3x666) : l'homme peut lutter avec la Parole pour la réunification, c’est un cadeau du ciel. Les armes à feu sont des arsenaux diaboliques. Les 3 religions doivent s’unir sans armes à feu.

    Le rôle de l’Église Catholique c’est la médiation = 3303 : c’est le devoir du Pape de créer ce lien de paix entre les peuples du Livre, c’est attesté par la magie des trois.

    Coexistence = 999 : vivre ensemble dans la diversité.

    La véritable coexistence = 1998 (3x666) : la magie des trois exprime cette union des peuples du Livre.

    Différente = 999 : la diversité est une coexistence différente une force pour  les peuples.

    Triomphante = 999 : le but de cette réunification.

    Peuple chaleureux = 999 : les trois religions doivent devenir cette humanité aimante, un unique peuple d’amour face aux forces célestes.

    KL un Nom d’unification des religions = 2997 (3x999) : l’Attribut Saint de Dieu pour les 3 peuples monothéistes.

    Vingt-Trois = 999 : c’est le nombre de l’Attribut Saint.

    KL attribut Saint de Dieu = 1863 (1863/81 = 23) : conformité cabalistique.

    La Volonté d’unification = 1863 : l’Attribut qui rapprochera les peuples.

    KAEL DIEU un Nom d’unification des religions = 3330 (5x666) : le Nom Saint de Dieu pour les 3 peuples du Livre.

    Vingt-Neuf = 999 : c’est le nombre du Saint Nom de Dieu.

    Rassemblement = 1665 (5x333) : Un mouvement universel pour l’unité.

    L’attestation kabbalistique = 2664 (3x888) : la kabbale française est un témoignage qui éclaire le chercheur de vérité, un certificat authentique.

    Victorieuses = 999 : les 3 religions arriveront à s'unir pour une paix durable et fraternelle.

    La kabbale française désire étudier un autre volet intéressant, celui des Livres des trois religions monothéistes qui ont recueilli la Parole de Dieu.
    Ainsi les trois religions ont déployé la Torah, les 4 Évangiles et le Coran.
    La kabbale n’a pas l’intention de faire un procès d’intention au sujet de ces Livres Saints, mais de faire en sorte de créer un dialogue alphanumérique pour comprendre le lien très étroit qui existe entre tous ces Livres.


    La gématrie en base de 1 donne le nombre qui crée le lien lumineux de l’humanité croyante :

    TORAH-ÉVANGILES-CORAN = 207 : c’est le nombre lumineux de la révélation.
    LE TÉTRAGRAMME CÉLESTE = 207 : le 4, un quaternaire de révélation.


    La table base de 9 donnes le Nom de l’Attribut Saint de Dieu qui diffuse ce lien Lumineux pour tous les hommes :

    KL = 207 : c’est la Parole de Dieu qui diffuse sa lumière à travers les Livres Saints.

    Ces six ouvrages, la Torah, l’évangile de Matthieu, l’évangile de Marc, l’évangile de Luc, l’évangile de Jean et le Coran ont toujours professé le culte d’un Dieu Unique depuis leur apparition, mais la déformation dans la pensée des hommes érudits, nous a menés dans une situation de divisions amères et destructrices. Beaucoup de gens disent croire et aimer Dieu, mais leurs pensées et leurs actes ne le reflètent guère, car ils n’ont pas compris le lien lumineux et très étroit qui existe entre les Livres. C’est pour ça que la kabbale française doit nous aider à faire la lumière pour connaitre ce lien mystique qui existe réellement.

  • La Torah est la véritable fondatrice de la religion d’Israël.
  • Les évangiles sont les 4 socles du Christianisme.
  • Le Coran est la lecture révélatrice de Dieu l’Unique pour l’Islam.

    De ces 6 Livres, Dieu l’Unique a fait sa demeure pour révéler sa Volonté, sa Magnificence, son Amour, sa Sagesse, sa Justice et sa Miséricorde.
    La chronologie de ces Livres Saints n’est pas le fruit du hasard, mais bien un plan divin pour faire connaitre à l’humanité la Science Sacrée des écritures dans sa diversité.

  • La Torah représente le Feu de Dieu (Buisson ardent) et révèle son Verbe « Je suis ».
  • L’Evangile apporte la Bonne Nouvelle du Verbe « en dehors de moi, il n’y a point de Sauveur ».
  • Le Coran récite les Paroles de Dieu « Je professe L’Amour et la Miséricorde ».

    Le véritable dialogue des six Livres, nous invite à comprendre qu’il existe entre les religions monothéistes une fluidité essentielle pour accepter le lien très étroit des Livres, l’Esprit-Saint des Livres exprime cette fluidité commune comme ceci :

    «  JE SUIS VOTRE DIEU L’UNIQUE (Y.H.W.H), VOTRE SAUVEUR (CHRIST), LE VERBE AMOUREUX ET MISERICORDIEUX DE L’HUMANITE (ALLAH) »

    Pour connaitre le lien très étroit des Livres Saints, il faut décoder l’étoile de David ou son bouclier.

    La table base de 1 donne le dialogue alphanumérique de référence :

    LE BOUCLIER DE DAVID = 151

    JÉSUS-CHRIST = 151 : le Sauveur.

    ÉTOILE DE DAVID = 115

    YOD HÉ VAV HÉ = 115 : c’est le courant alchimique du Christ ou du Bouclier.

    ÉLECTRIQUE = 115 : un tétragramme de puissance, nous verrons plus loin le symbolisme.


    Voici l’étoile cabalistique :

Kelelohim


  •  ON est l’attribut Saint de la Torah (TÉTRAGRAMMAT’ON) c’est le Feu du Buisson Ardent « Je Suis l’Esprit Éternel, le Commencement de Tout ».
  •  AM est l’attribut Saint de l’évangile de Matthieu « Je suis l’Homme Dieu, l’Homme Céleste ».
  •  EL est l’attribut Saint de l’évangile de Marc « Je suis le Verbe, la Voix qui crie dans le désert ».
  •  IAH est l’attribut Saint de l’évangile de Luc « Je suis le Grand Prêtre qui offre sa vie pour le salut du monde ».
  •  KL est l’attribut Saint de l’évangile de Jean « Je suis le Très-Haut l’Unique Dieu ».
  •  AN est l’attribut Saint du Coran « Je suis l’Arbitre Suprême, la Résurrection, la Source sacrée, le Miséricordieux, Celui qui pardonne les péchés, la Fin de Tout »


    Le courant alchimique (Yod-He-Vav-He) alimente quatre fois chaque attribut, c’est-à-dire 4x6 = 24.
24 processus de transmutation des énergies corrompues de la création.
    Ce sont les 24 Vieillards de l’Apocalypse (voir l'étude du cadran cabalistique).

    Le dialogue alphanumérique apporte le sceau magique des six auteurs des Livres Saints avec la table base de 1 :

    MOÏSE-MATTHIEU-MARC-LUC-JEAN-MUHAMMAD = 333 (3+3+3 = 9, ce chiffre étant la synthèse de la puissance de l’Esprit cosmique)

    Les six premières lettres des auteurs des Livres en rouge révèlent avec exactitude le nombre dynamique de l’Etoile de David :

     M+M+M+L+J+M = 74 x 9 = 666

    Ce sceau magique affirme que Dieu est un Triple Esprit qui se manifeste à sa convenance au travers de : la Torah, l’Evangile et le Coran.

    Nous pouvons constater que ON et AN sont à l’opposé dans le même axe de l’étoile de David. Cette étoile développe une énergie pure comme notre électricité et qui fonctionne comme un moteur électrique. Ce qui indique que la Torah et le Coran avec l’aide du Tétragramme ont un fonctionnement statorique pour créer un champ magnétique tournant, une fréquence de rotation pour harmoniser toutes les puissances de Dieu.
    AM, EL, IAH, KL sont les attributs qui agissent comme un rotor de la machine électrique, ils donnent un mouvement tournant pour dynamiser les cycles de vie de la création. Ce qui indique que les 4 évangiles avec l’aide du Tétragramme doivent être dynamiques pour harmoniser toutes les puissances de Dieu. C’est le fameux courant alchimique du Christ.

    Le nombre abondant se mesure avec les 4 Évangiles et le Tétragramme soit 4x4 = 16 multiplié par le chiffre de synthèse soit 16x9 = 144 : la richesse de l’Esprit Éternel : (voir étude : Le Nombre Abondant)


    Le nombre 144 étant la mesure des élus transfigurés par le champ tournant de l’étoile.

    La gématrie en base de 1 doit apporter des précisions complémentaires sur le Bouclier de David :

    ON-AN = 44 : Torah (4) et Coran (4)
    ABRAHAM = 44 : le Patriarche des deux Livres Saints.

    Deux attributs ou deux Livres qui s’opposent pour apporter la stabilité et la puissance motrice de l’étoile (stator spirituel), un champ magnétique de transmutation (4x4 = 16x9 = 144) une énergie infinie (4+4 = 8).

    STATOR SPIRITUEL = 222
    STATOR MYSTIQUE = 222
    STATOR KABBALISTIQUE = 222
    DEUX CENT VINGT-DEUX = 222

    Le nombre 222 nous invite à comprendre qu’il faut un Esprit triple pour démarrer le rotor divin, comme pour un moteur électrique il faut un réseau triphasé.

    Dans le cas d’un moteur en montage étoile, cela symbolise la triple puissance alchimique du Créateur au niveau de notre Univers et dans le cas d’un montage triangle cela symbolise une force Trinitaire Cosmique de transmutation pour 3 Esprits bien distincts (Père, Fils et Esprit).

    Voici les deux montages pour tous ceux qui ont des connaissances en électricité pour faire un rapprochement mystique du Bouclier de David:

            Montage Étoile                                   Montage Triangle

Montage cabalistique                                                                 
 
    KL-AM-IAH-EL = 72 : c’est le nombre du rotor divin des 4 évangélistes.

    Ce nombre correspond aux 72 forces cosmiques de Dieu, des puissances de connaissances ou de vertus qui sont animés par le stator divin du Judaïsme et le stator divin de l’Islam  afin de transmettre un processus électrique au rotor divin le Christianisme qui doit générer des richesses spirituelles pour tous les peuples de la Terre au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit (2x72 = 144, c’est le nombre abondant de la kabbale).


    ROTOR DIVIN = 144 : une opération alchimique s’opère grâce au Tétramorphe. Dans la vision du prophète Ezéchiel, on peut lire ce passage: « Je regardai : un vent de tempête venait du nord, une grande nuée et un feu fulgurant et, autour, une clarté ; en son milieu, comme un étincellement de vermeil au milieu du feu. En son milieu, la ressemblance de quatre êtres vivants... chacun avait quatre visages, et chacun d'eux avait quatre ailes... Ils scintillaient comme étincelle l'airain poli... Leurs visages ressemblaient à un visage d'homme ; tous les quatre avaient à droite une face de lion à gauche une face de taureau, et tous les quatre avaient une face d'aigle ».

    De même, il est dit dans l'Apocalypse de Saint Jean que quatre êtres vivants entourent le trône de Dieu « Le premier animal ressemblait à un lion, le deuxième à un jeune taureau, le troisième avait comme une face humaine, et le quatrième semblait un aigle en plein vol ».

    LE STATOR DIVIN = 168 = JÉSUS LE CHRIST : l’axe du Bouclier de David appartient au Sauveur de l’humanité qui génère un champ magnétique intense pour les peuples monothéistes.

    LE COURANT ALCHIMIQUE = 207 : la rotation des 4 attributs de Dieu contribuent à transfigurer la matière corrompue de la création.

    LA TORAH, LE CORAN = 1287 : en base de neuf.

    UN-DEUX-HUIT-SEPT = 207 : l’axe de l’Étoile crée le courant alchimique du Christ, résultat en base de un.

    Voici l’image symbole du courant alchimique du Christ :

    Courant cabalistiqueCourant alchimiqueLe courant cabalistique
   

    Les « Quatre Vivants » du livre de l’Apocalypse (Ap 4,7) rappellent les animaux présents dans une vision du prophète Ezéchiel (Ez 1,10). Depuis St Irénée de Lyon, au deuxième siècle, la tradition a voulu y voir les symboles des quatre évangélistes. C’est l’ange pour Matthieu, le lion pour Marc, le taureau pour Luc et l’aigle pour Jean. Certains commentateurs ont expliqué cette attribution par la référence au début de chacun des évangiles.

    Ainsi l’évangile de Matthieu commence par un récit d’annonciation, d’où l’ange. Celui de Marc par la prédication de Jean-Baptiste dans le désert, un désert symbolisé par le lion. Le récit de Luc débute dans le temple de Jérusalem, d’où le taureau qui est l’animal des sacrifices. Enfin, le grandiose prologue du quatrième évangile voit tellement les choses de haut, que l’aigle semble le plus indiqué pour évoquer Jean.

    Cette Croix au centre de l’Étoile doit être perçue comme représentant le Christ, Croix entourée par les quatre évangélistes qui sont les quatre angles de l’édifice alchimique. René Guénon nomme cette Croix GAMMADI’ON (Champ magnétique du Christ) et il signale que la tradition islamique possède un symbole équivalent, qui comprend le nom du Prophète identifié comme rukn-el-arkân, situé au centre entouré aux quatre angles par les quatre premiers Kholafâ. A ces cinq arkân célestes que l’on nomme Jibril, Rafail, Mikail, Israfil, et en dernier lieu et supérieur aux quatre premiers, Er-Rûh identifié à Metatron.

    Cette Croix rappelle le quaternaire en mouvement, le Médiateur dans sa fonction de Verbe et dans un certain sens les quatre évangélistes annoncent la Parole du Crucifié qui est l’essence céleste de toute manifestation.
    Le GAMMADI’ON exprime le dynamisme de la manifestation du Verbe à travers les quatre mondes de la kabbale « émanation, création, formation et action ».

    Cette étoile est souvent nommée par les cabalistes « L’HEXAGRAMME DE SALOMON » dont le triangle du haut symbolise le Feu et le triangle du bas le Froid, dont la combinaison selon le champ tournant de la Croix peut produire soit l’alchimie positive ou l’alchimie négative.
    Le bon champ tournant de la Croix Christique est la FOI et L’AMOUR, c’est la bonne alchimie opérative de l’Etoile de David qui contribue à transfigurer les corps subtils de l’humanité.
    LA HAINE ET LA CRUAUTE inverse le champ tournant de la Croix Christique, c’est la mauvaise alchimie opérative de l’Étoile de David qui déclenche la malédiction des peuples,  de l’homme et de l’âme humaine.

    CROIX DU CRUCIFIÉ = 168
    JÉSUS LE CHRIST = 168
    CENT SOIXANTE-HUIT = 207
    TORAH-ÉVANGILES-CORAN = 207
    LE COURANT ALCHIMIQUE = 207
 
    Le Christ est le Porteur du secret suprême du Bouclier de David, il est le Maitre de la Parole des six Livres Saints et apparait comme le Sauveur des Trois Religions Monothéistes.

    Le dialogue alphanumérique apporte le sceau suprême du Christ qui est le véritable Seigneur de « LA PAROLE PERDUE »  et apparait comme celui qui dynamise les liens mystiques pour relier les hommes de bonne volonté en ce XXIème siècle.

    PAROLE PERDUE = 136
    LANGUE FRANÇAISE = 136
    UN-TROIS-SIX = 168 = JÉSUS LE CHRIST  

    L’obscuration spirituelle est terminée, le dialogue alphanumérique permet de comprendre que le Christ a reconstitué la Parole perdue par le biais du Français (le franc sait).

    Pourquoi la Torah et le Coran se trouve dans le même axe ?

    C’est simple, la réponse est tout à fait remarquable, la première référence biblique est ABRAHAM, on y apprend que le Patriarche a eu deux fils et que ces fils reçurent tous deux une promesse de bénédiction de la part du Créateur.
    «  La parole de Yahvé fut adressée à Abram, dans une vision : « Ne crains pas, Abram ! Je suis ton bouclier, ta récompense sera très grande. » Abram répondit : « Mon Seigneur Yahvé, que me donnerais-tu ? Je m’en vais sans enfant… » Alors cette parole de Yahvé lui fut adressée : « Ce n’est pas un serviteur qui sera ton héritier, mais bien quelqu’un issu de ton sang. » Il le conduisit dehors et dit : « Lève les yeux au ciel et dénombre les étoiles si tu peux les dénombrer », et il lui dit : « Telle sera ta postérité. » Abram crut en Yahvé, qui le lui compta comme justice. »

    Quelques mois après, la promesse tardait à se réaliser. Sarah, épouse d’Abraham, s’impatienta et lui dit, dans son bon sens :
« Vois, je te prie : Yahvé n’a pas permis que j’enfante. Va donc vers ma servante. Peut-être obtiendrai-je par elle des enfants.” Et Abram écouta la voix de Sarah. Ainsi, au bout de dix ans qu’Abram résidait au pays de Canaan, sa femme Sarah prit Agar l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à son mari, Abram. Celui-ci alla vers Agar, qui devint enceinte. »

    Ainsi, le fils aîné d’Abraham fut celui d’une servante, d’une muslim selon la terminologie sémitique.
    Ici, il convient d’être attentif. Quel est cet enfant premier-né et que dit la Bible de lui, de son avenir ?
    « Lorsque Agar se vit enceinte, sa maîtresse ne compta plus à ses yeux. Alors Sarah dit à Abram : « Tu es responsable de l’injure qui m’est faite ! J’ai mis ma servante entre tes bras et, depuis qu’elle s’est vue enceinte, je ne compte plus à ses yeux. Que Yahvé juge entre moi et toi ! » Abram dit à Sarah : « Eh bien, ta servante est entre tes mains, fais-lui comme il te semblera bon. » Sarah la maltraita tellement que l’autre s’enfuit de devant elle. L’Ange de Yahvé la rencontra près d’une certaine source au désert. Il dit : « Agar, servante de Sarah, d’où viens-tu et où vas-tu ? » Elle répondit : « Je fuis devant ma maîtresse Sarah. » L’Ange de Yahvé lui dit : « Retourne chez ta maîtresse et sois-lui soumise. » L’Ange de Yahvé lui dit : « Je multiplierai beaucoup ta descendance, tellement qu’on ne pourra pas la compter. » L’Ange de Yahvé lui dit : « Tu es enceinte et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom d’Ismaël, car Yahvé a entendu ta détresse. Celui-là sera un onagre d’homme, sa main contre tous, la main de tous contre lui, il s’établira à la face de tous ses frères ». »

    Ainsi, l’enfant fut béni par Dieu après sa conception. Dieu ne fut pas à l’origine de sa naissance mais il le bénit tout de même, à cause d’Abraham.     Et sa bénédiction fut grande !

    Le second fils d’Abraham fut appelé Isaac. L’annonce de sa naissance fut très différente. Elle fut décidée par Dieu lui-même lors de son apparition au chêne de Mambré sous la forme de trois personnes (la Trinité fut révélée ce jour-là pour la première fois). Il fut conçu par la femme libre d’Abraham, c’est-à-dire par Sarah. Et Dieu dit à propos d’Isaac et d’Ismaël : « C’est par Isaac qu’une descendance perpétuera ton nom mais du fils de la servante, je ferai aussi une grande nation, car il est de ta race. »

    En effet cette multitude est désignée par le nombre dynamique de la création avec la table de neuf (synthèse de la kabbale).

   SARAH – AGAR = 666 : ce nombre signifie multitude, dynamique et puissance. Ce sont les peuples issus d’Abraham qui créent l’énergie opérative alchimique soit positive ou négative.

    Ainsi les deux matrices (Sarah et Agar) ont transmise à leur peuple respectif un mode dynamique réellement puissant, une énergie statorique commune a entrainé dans leurs sillages toutes les civilisations humaines. Ils sont responsables de l’évolution et de l’involution de nos sociétés humaines.

    Les théologiens affirment que par le passé il y a eu des échanges culturels très riches entre musulmans et juifs, mais ensuite il y a eu une rupture à cause des temps modernes et de l’enrichissement abusif des juifs qui a entrainé une séparation sociétale avec les arabes. Mais aussi à cause du Coran qui génère des ambiguïtés envers les Juifs à cause de la cinquième sourate qui porte le message ultime du Coran, affirme dans un verset qu'il ne faut pas avoir pour alliés des juifs (ni des chrétiens). Dans un autre verset de la même sourate, pourtant, il est dit que les musulmans peuvent partager la table des juifs et des chrétiens. Cette ambivalence (ou contradiction) s'avère riche théologiquement si l'on hiérarchise le sens selon le degré d'intensité rhétorique : ainsi, les versets positifs prennent le dessus sur les versets négatifs. Certains chercheurs y ont vu une véritable théologie des religions qui estime que Dieu, au fond, a établi trois alliances : le christianisme n'ayant pas réussi à abolir le judaïsme, le Coran n'ayant pas aboli les deux monothéismes qui l'ont précédé, il y a nécessité de cohabitation entre les trois alliances, jusqu'à la fin des temps…

    Cette affirmation des théologiens confirme le processus électrique de l’Etoile de David, c’est-à-dire l’alternance alchimique de la Croix de Dieu selon la bonne ou mauvaise volonté des peuples monothéistes pour cohabiter dans la Foi, L’Amour ou bien la Haine Cruelle et Meurtrière.

    La symétrie miroir doit nous éclairer au sujet des Livres Saints.

    Voici la table symétrique :

    Table : Torah - Évangile - Coran

    Cette table bénéficie d’un total numérique de 2664 (4x666), elle est quatre fois puissante comme le Tétramorphe de l’Etoile de David.

    La Symétrie Miroir donne la mesure magique des nombres qui constitue le principe spirituel pour révéler les Desseins du Créateur.

    Valeur = 666
    Divine = 666
    Valider = 666

    Le Créateur a voulu dans son infini bonté créer une liaison étroite et électrique à travers les Livres saints pour se faire connaitre, car Dieu est multiple.

    Connexion = 999 : tous les hommes de foi sont reliés par les six Livres.
    Trois livres pour un unique Créateur = 3303 : l’Ancien Testament, le Nouveau Testament et le Coran.
    Six directions = 1332 (2x666) : les 4 évangiles, la Torah et le Coran.
    Étoile kabbalistique = 2331 (3x777 ou 7x333)
    Les livres de Dieu = 1332
    Documentés = 999 : nous avons toutes les informations pour connaitre notre Dieu et le travail que l’humanité doit accomplir.
    Chapitres = 999 : les six Livres sont en réalité des chapitres d’un Unique Livre, la Bible de Dieu.
    Torah l’unique référence = 1998 (3x666) : le premier Livre, le premier moteur des cinq autres.
    Biblique = 999 : Six Livres pour un unique ouvrage la Bible.
    Mondial = 666 : une Bible composée des six Livres pour toute l’humanité.
    Unique Livre de KL Dieu = 1998 (3x666) : la Bible des trois religions monothéistes.
    Yahvé-Christ-Allah = 1665 (5x333) : Trois Noms, mais le même Dieu, la magie des trois confirme.
    Aides mémoires du Créateur = 1998 (3x666) : avec les Livres, il est impossible d’oublier ou de tuer le mot Dieu.
    Six Attributs pour un Dieu Unique = 3330 (5x666) : ON, EL, IAH, KL, AM, AN pour un Nom Unique KELELOHIM.
    KELELOHIM le Nom Divin des trois religions = 3303 : conformité cabalistique.
    KELELOHIM le Nom Quaternaire du Créateur = 3330 (5x666)

   KELELOHIM : ce Nom possède la clé qui n’est autre que la compréhension de la Trinité. Lorsqu’on comprend ce Nom, on comprend tout le reste. C’est pourquoi cette clé dans le Bouclier de David est composée d’une Croix en mouvement pour exprimer le 3 en une seule unité (3+1), c’est-à-dire trois Esprits dynamiques pour former le Nom Unique de Dieu.  


    Dans sa miséricorde les 3 Artistes nous ont envoyé une Triple Lumière pour se faire connaitre, trois façons d’apparaitre.

    Trois phares = 999
    Lampes = 666
    Trois Torahs = 999
    Artistes = 999
    Guides = 666

    Il faut accueillir cette Triple lumière comme des enfants, comme un jeu d’énigmes, de questions et réponses. Il faut faire confiance à Dieu dans son Triple langage sinon le Diable n’est pas loin pour torturer l’esprit de l’humanité concernant les religions des six Livres.

    Voici les conséquences :

    Triple enfer = 999 : les sicaires, les croisés et les islamistes radicaux.
   Endiablés = 999 : la haine, la cruauté, les meurtres, les mensonges au nom d’un dieu démon imaginé par un manque d’intelligence spirituelle.
    Mal-être = 666 : les 3 religions monothéistes avec leurs commentaires créent des différences difficiles à vivre.
    Trouble = 666 : la haine des autres provoquent souvent un manque transparence et le message de Dieu perd souvent sa clarté et sa luminosité.
    Absinthe = 999 : nos différences ont créés des amertumes saisissantes et terribles de conséquences.
    Démoniaque = 999 : le Diable est le parfait dériveur des textes sacrés, certains érudits peuvent avec la complicité du Diable faire dériver la vérité vers les erreurs et les mensonges dans leurs commentaires.
    Endoctrine = 999 : c’est la dérive.
    Divisions = 999 : les fameuses conséquences.


    Dans ce temps apocalyptique, l’Esprit de Vérité est présent pour unir tous les peuples, il faut garder espoir :

    Frères = 333
    Espérance = 999


    Les Livres sont les manuels de Dieu pour apprendre à transmuter les atomes corrompus de la création :

    Courant électrique tétramorphique = 3303
    Courant alchimique tétramorphique = 3330
    La transmutation = 1998 (6x333) : les six Livres de Dieu, c’est le message et le travail de l’humanité.
    La puissance de la Croix c’est l’Amour = 3330 (5x666) : la magie des trois atteste le mode dynamique des évangélistes et des prophètes, la Croix est le Rotor Divin.


    Au sujet du nom ALLAH, voici une explication cabalistique :

    Le premier préfixe AL signifie l’Unique Dieu qui génère la Lumière.
    Le deuxième préfixe LA signifie l’Adversaire qui génère les Ténèbres.
    La lettre H signifie Humanité qui est au service de l’Alchimie Opérative pour transmuter les Ténèbres en Lumière.
    Selon les religions l’homme peut-être esclave, serviteur et guerrier de cette Alchimie.
    Les enfants ou les élus de Dieu bénéficient de cette Lumière infinie, lorsque le service alchimique est accompli.

    Le nom KEMIA donné par les anciens grecs à l’Egypte signifiait terre noire (ténèbres ou plomb).
    Le préfixe AL désigne la divinité qui évoque CELUI qui n’a pas de nom, qui ne peut être nommé.
    Ainsi ALKEMIA (alchimie) signifie la divinité qui transmute la Terre noire (les ténèbres ou le plomb) en or pur.
    Donc KELELOHIM (AL) transmute la Terre noire de l’ADVERSAIRE (LA).
    ALLAH est le Nom divin du Grand Alchimiste qui transmute les atomes corrompus de la Création.

    Il faut relire cette étude pour comprendre le rôle de l’humanité: Pourquoi sommes-nous sur Terre ?

    Les musulmans doivent devenir des guerriers de l’AMOUR et non de la HAINE en versant le sang.
    L’Amour de (AL) doit transmuter en OR les matériaux haineux de la Terre noire administrés par les forces des ténèbres (LA).
    C’est ainsi que doit être défini le djihad, la guerre sainte des islamistes.

    Mohiédine Ibn ’Arabî théologien, juriste, poète, métaphysicien et maître arabe-andalou déclare l’Islam comme la religion de l’Amour (extrait de L'interprète des désirs) :

    Mohiedine
 
 
    Mon cœur est devenu capable
    D'accueillir toute forme.
    Il est pâturage pour gazelles
    Et abbaye pour moines !
    Il est un temple pour idoles
    et la Kaaba pour qui en fait le tour,
    Il est les Tables de la Torah
    Et aussi les feuillets du Coran !
    Je crois en la religion de l'amour
    Où que se dirige ses caravanes
    Car l'amour est ma religion et ma foi.


    Voici la véritable énergie motrice de l’Alchimie opérative de Dieu (Jean.4 : 7-21) :

    Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Personne n'a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit. Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.

    Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement. La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour. Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier. Si quelqu'un dit : "J'aime Dieu", et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur ; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas? Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.

L’AMOUR et la FOI transforme tout, absolument tout, c’est le fameux rotor divin, le véritable courant alchimique du CHRIST. 

 

Le Christ