Jésus Bar Abbas

Éclaircissement de ce fait évangélique

    L’épisode de Barabbas dans les évangiles offre aux gémâtres de la cabale française un moyen pour expliquer sur ce passage obscur afin d’éclairer le sens cabalistique de ce fait évangélique. La symétrie miroir est l’épée qui doit résoudre cet épisode mystérieux de la vie de Jésus.

    Voyons les 4 passages de cet épisode dans les évangiles :
 

    Luc XXIII. 13-25. Pilate, ayant convoqué les grands-prêtres, les magistrats et le peuple, leur dit : « Vous m'avez amené cet homme comme révolutionnant le peuple. J'ai instruit l'affaire devant vous et je n'ai trouvé cet homme coupable en rien de ce dont vous l'accusez. Hérode non plus, car il nous l'a renvoyé. Voici : Rien qui mérite la mort n'a été fait par lui. Donc, après l'avoir châtié, je le relâcherai. » Mais ils crièrent tous ensemble : « Fais-le mourir et relâche-nous Barabbas » - lequel, pour une émeute arrivée dans la ville et pour meurtre, avait été jeté en prison. De nouveau Pilate leur parla, voulant relâcher Jésus. Mais ils vociférèrent : « Crucifie, crucifie-le ! » Pour la troisième fois il leur dit : « Quel mal a-t il fait ? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Donc, après l'avoir châtié, je le relâcherai. » Mais ils insistaient à grands cris, demandant qu'il fût crucifié et leurs cris dominaient. Pilate prononça que ce qu'ils demandaient aurait lieu. Il relâcha l'homme jeté en prison pour émeute et meurtre qu'ils demandaient et livra Jésus à leur volonté.

 

    Marc XV. 6-15, (latin). À chaque fête il avait coutume de leur relâcher un prisonnier qu'ils demandaient. Or il y avait le nommé Barabbas, en prison avec des émeutiers, qui avaient commis un meurtre dans une émeute. Toute la foule lui réclama ce qu'il faisait pour elle à chaque fête, de relâcher un prisonnier. Pilate leur répondit : « Voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs? » Car il savait que les grands prêtres l'avaient livré injustement. Les prêtres et les scribes persuadèrent au peuple de dire plutôt : Relâche-nous Barabbas ! Pilate leur répondit : « Que voulez-vous donc que je fasse au roi des Juifs? » Ils crièrent de nouveau : «Crucifie-le ! » Pilate leur dit : « Qu'a-t-il fait de mal ? » Ils criaient davantage ; « Crucifie-le ! » Pilate, leur relâcha Barabbas et livra Jésus, frappé de verges, pour être crucifié.


    Matthieu XXVII. 15-26
. À chaque fête le gouverneur avait coutume de relâcher à la foule un seul prisonnier qu'on demandait. On avait alors un prisonnier fameux nommé Barabbas. Lorsqu'ils furent rassemblés, Pilate leur dit : « Qui voulez-vous que je vous relâche,. Jésus Barabbas ou Jésus nommé le Messie ? » Car il savait qu'on l'avait livré par jalousie. Pendant qu'il siégeait au tribunal, sa femme lui envoya dire : « Qu'il n'y ait rien entre toi et ce juste ! J'ai bien souffert aujourd'hui en songe à cause de lui. » Les grands-prêtres et les anciens persuadèrent aux foules de demander Barabbas et de faire périr Jésus. Le gouverneur reprit : « Qui des deux voulez-vous que je vous relâche ? » Ils dirent : « Le Barabbas ! » Pilate s'adresse à eux :« Que ferai -je donc de Jésus nommé le Messie ? » Tous disent : « Qu'il soit crucifié ! » II répartit : « Quel mal a-t-il fait ? » Ils criaient davantage ; « Qu'il soit crucifié ! » Pilate voyant qu'il ne gagnait rien mais que le tumulte augmentait, prit de l'eau et se lava les mains devant la foule en disant : « Je ne suis pas responsable de ce sang. Avous de voir ! » Tout le monde répondit : « Que son sang soit sur nous et sur nos enfants ! » Alors il leur relâcha Barabbas, et après avoir flagellé Jésus, il le livra pour être crucifié.


    Jean XVIII. 38-40Sur ces mots il sortit de nouveau vers les Juifs et leur dit : « Pour moi, je ne trouve en lui aucun crime. Mais c'est une coutume pour vous que je vous relâche quelqu'un à la pâque. Voulez-vous donc que je vous relâche le roi des Juifs ?» Là-dessus ils crièrent de nouveau : « Pas lui, mais Barabbas ! » Barabbas était un brigand.

 

    Ces 4 récits démontrent qu’un magistrat romain se lave les mains, qu’il a déféré la décision de la condamnation de Jésus de Nazareth à la foule. Pilate déçu de son calcul pour libérer Jésus de Nazareth est obligé de libérer Jésus Barabbas que la foule préfère à Jésus de Nazareth. En effet la sentence contre Jésus : Qu'il soit crucifié ! sera prononcée par la foule.        

    Pilate met en balance Jésus nommé Barabbas et Jésus nommé le Messie. Il faut choisir entre les deux. La foule choisit Jésus Barabbas. En vertu du postulat implicitement admis, Jésus nommé le Messie est envoyé au supplice et Jésus Barabbas relâché.        

    Mais les 4 évangélistes n’expliquent pas pourquoi Pilate est obligé de crucifier Jésus de Nazareth.         

    Pourquoi faire apparaître l’incident Barabbas dans les 4 évangiles ? Quelle explication peut-on en donner ?
       

    Voici la clé subtile qui doit résoudre l’épisode de la vie de Jésus le Messie : 

    La symétrie miroir :  JÉSUS BAR ABBAS 

    Table : Jésus Bar Abbas

   UN REBELLE = 999 : Barabbas aurait été arrêté au cours d'une rafle, à la suite d'une émeute qui avait fait des morts à Jérusalem. Un rebelle face à l’autorité de César. Barabbas est considéré comme un leader de la rébellion. Par analogie le rebelle face à Dieu est Satan, nous allons pouvoir le constater rapidement. 

   SATAN LE CHEF = 999 : par analogie Jésus Barabbas représente l’ange rebelle de la genèse c’est à dire Satan le chef des anges rebelles. 

   L’OMBRE DE KL = 999 : nous pouvons comprendre que la foule a choisi la puissance du démon : un chef : le Diable : le dieu inversé. 

   C’EST SATAN = 666 : la foule a choisi la rébellion et la puissance du Diable. La foule a rejeté son Dieu en le soumettant à la crucifixion. Barabbas par analogie est Satan. 

   L’ANGE SATAN = 666 : c’est le rebelle, le meurtrier celui qui aime le désordre et le mal. 

   LE BRUTAL = 666  : la foule a choisi la guerre, le combat, le meurtre, la force par les armes et le sang versé en déchainant Satan. 

   VIEILLARD = 666 : c’est Satan le Chef des rebelles, le premier rebelle du cosmos : un vieillard. 

   C’EST L’ANCIEN = 999 : Satan est un vieillard semblable au Père Eternel mais de façon inversé, c’est le dieu puissant et adversaire du peuple élu. 

   LA PUISSANCE = 999 : Satan à une grande armée, sa libération par l’intermédiaire de Barabbas a enchaîné pour un cycle l’humanité au mal. 

   LE FILS EXILE DE KL = 999 : Bar Abbas signifie  « fils du Père » : Satan est l’ange perdu, Jésus Christ par son sacrifice sur la croix doit sauver son frère exilé par l’Eternel à cause du fruit maudit créé par sa désobéissance : le Mal . 

   L’ANGE MAUDIT = 999  : Voir étude sur le bien et le mal 

   PUISSANCES = 999 : la foule a choisi un guerrier avec tous ses artifices au lieu d’un Dieu d’Amour qui venait sauver leurs âmes du Mal. 

   TEMPLE SATAN = 999  : Bar Abbas est l’Autel d’expression du démon. 

   LE FAUX DIEU = 999 : la foule a préféré servir le Dieu guerrier en le libérant de ses chaînes. 

   ABBAS LE PIÈGE = 999 : Le Père des démons a piégé la foule. 

   MALIN SATAN = 666 : la foule piégée par le démon. 

   DÉMON = 666 : évidemment la foule a libéré le démon, métaphoriquement Barabbas représente Satan déchaîné. 

   LA BÊTE = 495 =L’ABÎME  : Satan le Dieu de la destruction, Jésus avait pleuré sur Jérusalem en annonçant ce jour funeste : « Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit : Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix ! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t’environneront de tranchées, t’enfermeront, et te serreront de toutes parts ; ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas connu le temps où tu as été visitée. » (Luc 19:41-44)        

   JUIF = 207 = SANG  : la foule a crié : « Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ! » (Matt 27/25) ce nombre nous informe que ceux qui ont condamné Jésus subiront cette faute jusqu’à la fin du monde ou d’un monde.        

   LÉGION = 333 : en libérant Bar Abbas, la foule a libéré la légion de Satan. 

   Dieu n'accuse personne d'avoir mis à mort le Seigneur Jésus, et cela pour 2 raisons :

            1° : Parce que Jésus a pardonné à tous ses ennemis du haut de la croix
(« Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. » Luc 23:34)

           
2° : Parce que Jésus a consciemment et librement donné sa vie par amour pour le monde ou le démon. La condamnation de Dieu demeure, non sur ceux qui auraient tué Jésus, mais sur tous ceux qui refusent de recevoir le pardon par la foi en lui : « Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu... Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » (Jean 3:18, 36)
 

       
   La foule, Pilate et le sacrificateur souverain Caïphe en déchaînant Jésus Bar Abbas (Satan) ont causé pour un cycle important le malheur de l’humanité.
      

   Ils ont libéré le totalitarisme de Satan dont les causes sont la destruction du pouvoir spirituel, moral, politique et physique de l’humanité (nous connaissons tous par exemple l’histoire du nazisme).      

   Les sacrificateurs et la foule de l’époque ont choisi en libérant Bar Abbas le pouvoir temporel de notre monde au détriment du pouvoir spirituel qui lui est éternel.      

   Ils ont choisi l’AVIDITE de SATAN, vouloir tout posséder, tout contrôler, enfin le peuple d’alors a voulu récupérer la puissance d’antan en utilisant les armes du démon Satan.      

   Le peuple de Satan est celui qui veut s’accaparer de tous les biens terrestres quelque soit les moyens utilisés. C’est le péché de la gloutonnerie. 


SATAN GLOUTON = 666

L’ANCIEN GLOUTON = 999


JÉSUS BAR ABBAS SYMBOLISE LE PÉCHEUR QUI SERT L’AVIDE SATAN POUR OBTENIR TOUS LES POUVOIRS TERRESTRES PAR LA FORCE MORALE, SENTIMENTALE, MENTALE, PHYSIQUE, RELIGIEUX, POLITIQUE, SECTAIRE, SOCIAUX, SCIENTIFIQUE ET EN ETABLISSANT LA VÉRITÉ OFFICIELLE AUTHENTIQUE DE L’ANGE DE L’ABÎME SATAN.

      
 
Table de un :

JÉSUS CHRIST = 151

LE PEUPLE HÉBREU = 151 


Le peuple hébreu peut recevoir le pardon de ses péchés : "Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. (Actes 10:43)

 

   Cet épisode de Jésus Bar Abbas était le moment décisif pour l ‘humanité et implicitement pour le peuple hébreu, ils étaient à l’aube d’une ère nouvelle « la rencontre avec la triple splendeur KL DIEU ». Ce passage évangélique devait dévoiler la puissance du Christ. Le Messie a choisi de tendre la main à son peuple de cette manière, c’était l’invitation de KL à s’abreuver à la Source de Vie,  c’était le moment de se préparer à retourner à la Maison du Père Eternel. Le peuple hébreu devait être le peuple de Lumière, un guide pour l’humanité, le Christ aurait déversé sur son peuple la puissance messianique pour l’union définitive entre le Créateur et l’humanité :  L’Amour Fulgurant de l’Eternel qui change fondamentalement TOUT. Mais malheureusement le peuple hébreu a choisi l’ancien monde « celui de Satan » avec toutes ses dérives. Aujourd’hui nous pouvons constater que nous vivons dans notre société la vérité satanique celui de la force, du plus fort au détriment du plus faible, l’humanité s’est alimentée de l’avidité de Satan. Un mal qui devra être extirpé malheureusement par la souffrance et une succession de réincarnation pour l’âme qui s’est attachée aux richesses des Lucifériens. Nous devons tous nous laver, nous rendre pur, car l’avidité est incompatible avec l’Amour de KL DIEU. 
 

Désormais voici le destin de l’humanité. 

       Table de un :

LA CROIX QUI EXTIRPE LE MAL DE SATAN = 333

PORTONS TOUS LA CROIX DE JÉSUS CHRIST POUR EXTIRPER LA KABBALE = 666

(Voir la signature géométrique de Lucifer, la kabbale et les deux études : le péché originel et l’histoire du bien et du mal)

 

L’HUMANITÉ DOIT PORTER LA CROIX DE JÉSUS CHRIST POUR COMPRENDRE = 666

(Cette croix est notre salut face à la puissance de Satan, l’Amour et le Sacrifice envers notre Dieu doit être plus fort face à la gloutonnerie satanique)

 

La croix du Christ

POUR NOTRE DIEU L'HUMANITÉ DOIT PORTER LA CROIX DE JÉSUS CHRIST = 666

POUR SON SALUT LE PEUPLE HÉBREU DOIT PORTER LA CROIX DU CHRIST = 666

 

   L’holocauste de la deuxième guerre mondiale et les autres conflits depuis la crucifixion du Christ sont la conséquence de l’épisode évangélique de Jésus Bar Abbas, la vérité de Satan n’est pas la vérité du vrai Dieu. Le peuple hébreu porte une lourde responsabilité face à l’humanité et les êtres du cosmos ils ont choisi l’esprit zélote et sanguinaire de Satan. Les politiques et les religieux de tout temps qui sont représentés par Pilate et Caïphe portent la même responsabilité.