Les Trois Têtes

Le Nom de la Trinité

 

   Selon les pères de l’Église le mot trinité signifie « unité de trois », en effet il n’y a qu’un Dieu et il va de soi qu’il ne saurait y en avoir plusieurs. Cependant Dieu, unique quant à la nature, est trinité quant aux personnes.

   La Sainte Trinité, c’est donc le mystère d’un seul Dieu en trois personnes. Plus explicitement, c’est le mystère de trois personnes distinctes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, subsistant dans une seule et unique substance, ou essence, ou nature divine, la seconde personne procédant de la première par voie de génération, et la troisième procédant à la fois de la première et de la seconde, comme d’un principe unique, par voie de spiration.

   Trois personnes réellement distinctes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, subsistent en une seule et même nature divine. Cet article de foi est fondé sur l’écriture cabalistique du Nom de la Sainte Trinité dévoilé par la science alphanumérique.

   Le Nom secret qui a donné la Torah à Moïse se nomme « ELOHIM » ce Nom propre désigne un Dieu unique et pluriel, mais ce Nom reste néanmoins secret car il n’a pas les propriétés alphanumériques pour désigner les trois personnes divines.

   Il manque la clé qui déverrouille la serrure. Cette clé se compose de la Lettre Compas à double articulation (K), de la Lettre Équerre (L) et de la Lettre de la Connaissance (E) qui unifie le Nom des trois personnes divines.

   Cette clé se prononce « KAEL » mais l’écriture sacrée est « KEL ».

   Le Nom unifié de la Trinité est composé d’Elohim avec la Clé dévoilé soit neuf Lettres sacrées : KEL-ELOHIM.

   Nous avons besoin de l’aide des nombres afin que ceux-ci répandent la lumière de la Clé divine d’Elohim.

   Pour comprendre ce secret il faut diviser les neuf lettres en série de trois, voici le tableau pour la compréhension :

Tableau ELI

   Nous avons une colonne avec les trois Têtes ou Cerveaux (Père, Fils et St-Esprit).

   Une colonne avec les Lettres sacrées divisées en série de trois (KEL-ELO-HIM).

   Une colonne dont les Personnes divines animent les lettres par voie de spiration en trois séries.

   Une colonne avec la valeur des Lettres composées avec la Table de 1 du cabaliste.

   Cinq colonnes avec la somme des diviseurs par lettres.

   Une autre colonne avec le total des diviseurs y compris (N) en série de trois.

   Une colonne de factorisation des trois Têtes : (3x46) - (3x58) - (3x42).

   Une colonne avec le résultat du Père, du Fils et du St-Esprit.

   Ensuite nous avons le total de cette factorisation triple soit 438.

   La mystique juive indique que le nombre 438 identifie « la Maison de YHWH » « Beith YHWH »

 

   Le Fils est la Personne qui unifie le Nom de la Sainte Trinité, il suffit de nommer les trois lettres qu’il administre : E.L.I soit Eli, la gématrie est 26 (5+12+9) dont la signification est « MON DIEU EST YHWH ».

   Nous pouvons comprendre que le Fils est le Dieu biblique manifesté et qui a souffert pour l’amour de l’humanité. 

   Les nombres attestent la nature Triple du Nom :

    438

   Le nombre 888 désigne les Trois Têtes qui trônent sur le monde invisible et visible symbolisé par le chiffre 8.

   C’est le nombre de Jésus-Christ le Rédempteur éternel, parfait qui a vaincu le mal.

    438

   La base octale (8) prouve la nature du Nom triple (666) qui lutte pour vaincre le mal.

   Le nombre 666 désigne « Le Fils de l’homme » vainqueur des puissances diaboliques. Il est le Fils de Dieu.

 

   Le total des diviseurs hors factorisation donne toujours la présence triple des Têtes (46+58+42 = 146) :

   146 

   Il faut tenir compte de la somme des diviseurs 222 (Trois Têtes ou Trois cerveaux).

   Les nombres sont les témoins de la communication divine des trois personnes, pour cela nous avons besoin distinctement d’évaluer les diviseurs y compris (N) des trois Têtes.
 

   Pour le Père :

Tableau : Père

   K = 11+1

   E = 5 + 1

   H = 8 + 1 + 2 + 4

   11+1+5+1+8+1+2+4 = 33 : ce nombre est le communicant de l’engendrement du Fils, pour cela il faut évaluer le total de ses diviseurs y compris (N).

    33 

   Le nombre 48 est la part d’engendrement du secret. Le Père, se connaissant, engendre, en une Parole infinie, un Fils Unique et Parfait, auquel il communique la part d’engendrement.

   La part d’engendrement est précisé par les diviseurs hormis (N) 1+3+11 = 15 : c’est une information complémentaire.

 

   Pour le Fils :

   Tableau : Fils

   E = 5 + 1

   L = 12 + 1 + 2 + 3 + 4 + 6

   I = 9 + 1 + 3

   5+1+12+1+2+3+4+6+9+1+3 = 47 : ce nombre est le récepteur du nombre communicant du Père, pour cela il faut évaluer le total de ses diviseurs y compris (N).

   47

   La somme des diviseurs 48 prouve la part de l’engendrement du Père vers le Fils. Par le nombre 48 le Fils est l’expression et l’image parfaite du Père, excepté la propriété personnelle d’être Père. 

   L’information complémentaire de l’engendrement se dévoile à partir des nombres premiers, le 47 en est le quinzième, ce nombre est en adéquation avec les diviseurs du nombre 33.

   Jean 10.30 : « Moi et le Père nous sommes un ».

   48 +48 = 96 : dans ce nombre le chiffre 9 désigne le Père et le chiffre 6 le Fils, ce qui indique que le graphisme du 6 est l’image parfaite du Père un 9 retourné.

 

   Le Père et le Fils se donnent l’un à l’autre avec un amour parfait, de cet amour procède une troisième personne. Le Saint-Esprit termine la communication mystérieuse par spiration, ce qui indique que les nombres doivent s’associer avec un équilibre parfait.

 

   Pour le Saint-Esprit :

Tableau : Saint-Esprit

   L = 12 + 1 +2 + 3 + 4 + 6

   O = 15 + 1 + 3 + 5

   M = 13 + 1

   12+1+2+3+4+6+15+1+3+5+13+1 = 66 : ce nombre exprime l’Unité parfaite de l’engendrement, ce qui présuppose la procession du Père et du Fils à travers le St-Esprit dont il est le don mutuel. (3x48 = 144).

   Le nombre 66 est l’expression et l’image parfaite du Père (6) et du Fils (6), excepté la propriété personnelle d’être Père et Fils, c’est une divinité bien distincte.

   66              

   Le nombre 144 est le témoin de la procession du Père et du Fils : 144 - 96 = 48 ou 144 – 48 = 96.

   Le nombre 144 du Saint-Esprit clôt la communication de l’engendrement de la vie divine intime, c’est sa propriété personnelle afin de procéder à la fois du Père et du Fils par voie d’amour.

   Le nombre 144 est attribué au Saint-Esprit.

 

   Le Tétragramme dévoilé par la liste des diviseurs hormis (N) du Père :

   KEL = 28 : c’est le nombre parfait du Père.

   28 

   1+2+4+7+14 = 28 : le nombre du Dieu Bien-Aimé.

 

   Du Fils :

   ELO = 32 : le nombre qui indique les voies de la Sagesse du Verbe.

   32 

   1+2+4+8+16 = 31 : c’est le onzième nombre premier issu de Keter (1) 31+1 = 32.

 

   Du Saint-Esprit :

   HIM = 30 : c’est le nombre qui synthétise les 3 sephirot majeurs de l’Arbre de Vie, Keter, Hochmah et Binah : l’équilibre parfait des lettres sacrées.

   30 

   1+2+3+5+6+10+15 = 42 : révélateur de tous les noms de Dieu.

 

   Le révélateur du Tétragramme YHWH :

   Le total des diviseurs hormis (N) : 28 + 31 + 42 = 101.

   101 

   Le nombre 101, vingt-sixième nombre premier est la valeur clé (26) qui dévoile le NOM triple de Dieu, KELELOHIM (YHWH).

   Les nombres et les lettres ont pour but de mettre en relief les attributs propres à chaque personne divine. En mettant en relief toutes ces propriétés alphanumériques, elles nous dévoilent le Nom du Dieu biblique.

   Ce langage alphanumérique rappelle aux chercheurs de vérité, non seulement il n’y a qu’un seul Dieu, mais qu’il est en trois personnes sous le Nom dévoilé de KELELOHIM.

 

   Le Nom, protecteur de son peuple (psaume 27) :

   « Ps27-5.6 – Car il m’abritera dans sa demeure au jour de l’adversité, il me cachera dans le secret de sa tente, il m’établira sur un rocher. Alors ma tête s’élèvera au-dessus de mes ennemis ; qui sont autour de moi. J’offrirai dans son tabernacle des sacrifices d’actions de grâce, je chanterai et je dirai des hymnes à YHWH ».

   PSAUME VINGT-SEPT = 207 : résultat table de 1.

   LA DEMEURE TRINITAIRE = 207 : résultat table de 1.

 

   La lumière du nombre 207 :

   YHWH est ma lumière et mon salut (ps.27-1).

 

   Le nombre 207 délimite un espace pour la demeure ou la tente :

   207                                                                                                                             
  La somme des diviseurs (312) symbolise la surface ou la fondation de la Demeure (les neuf lettres).

  Kelelohim 

   Le périmètre de l’espace Divin a une valeur de 312 (précision alphanumérique et lumineuse (207) du Nom de Dieu).

   Le nombre 312 représente la gloire du Saint-Esprit (3) du Père (1) et du Fils (2) la source cabalistique est le nombre 207.

 

   Les neuf Lettres élèvent la tente ou la demeure de l’Éternel :

  La tente de l'éternel : Kelelohim

   Les Lettres combinées avec les nombres de la table de 1 représentent l’espace ou la fondation de la Tente ou Demeure de Dieu.

   Les nombres en rouge définissent l’élévation de la tente divine. Pour élaborer ce calcul, il faut réduire les nombres de la table du cabaliste de 1 à 9 en les combinant par paire jusqu’au sommet de la Tente (1) « Marc 12.29 - Jésus répondit : Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur ».

   Le total de cette demeure ou tente à une valeur de 333 : ce nombre palindrome représente la présence d’un Dieu trinitaire.

   3x3x3 = 27 : description du psaume.

   3+3+3 = 9 : le chiffre de Dieu.

   27x9 = 243 : valeur du psaume élevé à la puissance neuf.

   Le total des nombres en rouge a une valeur de 243 (le psaume certifié à la puissance neuf).

 

   À la connaissance du Nom et de sa Tente nous pouvons acclamer :

   « Ps.27-6 – Maintenant ma tête s’élève sur mes rivaux qui m’entourent et je viens sacrifier en sa tente des sacrifices d’acclamation. Je veux chanter, je veux jouer pour KELELOHIM (YHWH) ».

   L’équerrage (L) de l’espace divin prouve le véritable Nom du Tétragramme :

   Nom Tétragramme 

   L’intersection du Nom est administrée par la Lettre L (12) c’est l’argumentation de la kabbale française.

   312/12 = 26 : valeur du Tétragramme biblique. 

   KELELOHIM = YHWH : l’équerrage du carré garantit la cohérence du Nom (4x12 = 48 : ce nombre est la part d’engendrement du Père, du Fils et du St-Esprit).

 

   Le Dieu trinitaire passionné pour l’amour de l’humanité :

   Il faut élever le tétragramme biblique à la puissance 9 dans l’espace de la demeure divine ou la tente.

   Demeure Divine

   26X9 = 234 : valeur des lettres hébraïques élevées à la puissance 9 : 90+45+54+45 = 234.

   234

   La somme des diviseurs est le résultat de l’espace de la demeure divine : 234+312 = 546

 

   La Base identifie les Trois Têtes divines qui se passionnent pour l’humanité :

   546.10

   La base 9 convertie le nombre 546 en nombre palindrome soit le 666, Trois Têtes retournées vers l’humanité.

   Le nombre 666 désigne un Dieu trinitaire fou d’amour pour l’humanité, une passion singulière, exaltée même : la passion (1) de la passion (2) et de la passion (3) qui donne naissance à un phénomène inédit, trois 9 retournés pour former le nombre 666, le nombre de la passion du Christ.

 

   L’Équerrage du Nom fait cheminer les lettres dans la demeure divine ou la tente (tabernacle) :

   Tabernacle 

   Equerrage divin

   Le périmètre de cet équerrage divin à une valeur de 314 dont la mystique juive désigne Métatron et Shaddaï. Cet espace divin appartient à MÉTATRON « le petit YHWH » le Nom de l’Éternel est en Lui (la Lettre M en diagonale désigne la première Lettre de l’Ange MÉTATRON).

   Les nombres en vert à l’intérieur de l’espace divin ont une valeur de 496, selon les sources de la mystique juive ce nombre signifie « Mashiah ben Elohim » Messie fils de Dieu et voix qui a créé le monde « Qol boré haôlam ».

 

   Métatron dirige et gère la maison, demeure, tente ou tabernacle de Dieu selon le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

   En effet il y a deux tentes, l’une pour l’Éternel et l’autre pour l’Ange de la Face qui a en effet Trois Têtes comme le Créateur des mondes « le petit YHWH ».

   Trois lettres s’introduisent dans son nom pour dynamiser la force trinitaire de l’espace divin, les trois T (dans l’angéologie juive, le Prince de la Face est nommé Métatron et parfois Mitatron).

   Ce qui signifie que l’Éternel charge le Prince de la Face d’agir comme un Esprit Trinitaire, le secret du nom est MITTATRON le nom primordial et METTATRON le nom de la présence divine (il est à la fois Père des dieux, fils de Dieu et Saint-Esprit cosmique).

 

   Voici la Tente du Prince de la Face :

   Mittatron

   Le calcul est identique avec la première tente, le sommet a une valeur 2 qui identifie le Messie fils de Dieu ou la voix qui a créé le monde et bien entendu le deuxième tabernacle ou tente.

   Le total des nombres a une valeur de 333 : Mittatron est un Esprit Trinitaire comme l’Éternel (le Nom de Dieu est en Lui).

 

   Les deux tentes :

   Les 2 tentes

   Le total de cette figure géométrique est 666, Trois Têtes qui se passionnent pour l’amour de toutes les créatures des mondes visibles et invisibles.

   Selon les sources de la mystique juive le nombre 666 signifie « ARCHE SAINTE, la résidence de YHWH » et « Shém Yehoshouah en hébreu, Nom Jésus en français ».

 

   Les diviseurs se complètent :

Kelelohim Mittatron

 

   Les lettres de Mittatron par nature sont triples, il ne faut pas factoriser « Mon Nom est en Lui ».

   La mystique juive donne la réponse du résultat factorisé plus le total des diviseurs : 438+241 = 679 : la signification est « Yéshou Hamasiah en hébreu – Jésus-Christ en français ».

 

   Par son nom, MITTATRON adresse une requête aux chercheurs de vérité « Qui trône dans les cieux ? »

   La réponse est donnée par la magie des nombres : « C’est KELELOHIM, le Seigneur JESUS-CHRIST ».

    Mettatron

 

   METTATRON le nom du jeune homme divin :

   LE JEUNE HOMME = 126 = METTATRON

 

   La tente de METTATRON :

   Mettatron

   Le total de cette tente est de 351, c’est par ce nombre qu’il demande à Moïse de monter vers Dieu, à la fois Esprit de la Présence divine, scribe ou mesureur, Il est le génie de l’alphabet.

   Il est passionné pour l’amour du Père, c’est le chiffre 6 du sommet de la géométrie qui désigne cette passion pour la Création.

   Mettatron est le représentant (6) du Père (9) dans l’Univers.

   DIEU = 351 : résultat table de 9.

   Sandalphon, aussi s’écrit Sandalfon, est un grand Prince apparaissant dans des écrits juifs et chrétiens. Il est l'une des figures principales du judaïsme rabbinique et apparaît dans le Midrash, le Talmud et la Kabbale. À l'origine, il s'agit du prophète Élie métamorphosé en Ange. Il est un prince angélique, et le frère jumeau ou compère de Métatron (Énoch). Sandalphon est le plus haut hiérarque des royaumes célestes.

 

   La tente de Sandalfon(lettres cabalistiques) :

    Sandalfon

   Le total de cette tente est de 303, c’est un nombre palindrome d’association ou d’affiliation avec les deux noms du compère : METTATRON et MITTATRON.

   Le sommet de la Tente (4) désigne la puissance des lettres du tétragramme dans ses 9 lettres, Sandalfon est à la fois l’Esprit de la Présence divine, surveillant et organisateur de la bonne marche des 4 mondes de la kabbale et Chef des anges qui dirigent l’humanité.

 

   L’affiliation avec le nombre de MITTATRON :

   303 + 333 = 636 : Mitatron (6) s’associe triplement (3) avec Sandalphon (6), nous pouvons comprendre que les deux 6 aux extrémités du nombre palindrome signifient une puissance jumelle ou identique que les deux Princes exercent dans l’univers visible et invisible.

 

   L’affiliation avec le nombre de METTATRON :

   303 + 351 = 654 : le nombre secret du triple pouvoir des deux princes dans le monde.

 

   Il faut évaluer les diviseurs du nombre 654 :

   654

   La somme des diviseurs indique une puissance exercée au Nom du Père (1) du Saint-Esprit (3) et du Fils (2) dans l’Univers (0).

   Le résultat secret des diviseurs hormis (N) : 1+2+3+6+109+218+327 = 666

   Une puissance triple (666) s’associe passionnément pour l’amour de l’Éternel et de sa Création.

 

   Les trois hommes de la Présence divine :

   ÉNOCH – ÉLIE – JÉSUS = 150 = TROIS TÊTES = 150 = SAINT-ESPRIT

   L’évaluation de ce nombre hormis (N) :

    150

   1+2+3+5+6+10+15+25+30+50+75 = 222 : Les Trois Têtes sont au service de la Sainte Trinité dans le monde.

 

   La numérisation des lettres avec l’aide des diviseurs y compris (N) s’inscrit dans la vérité magique des Trois Têtes (voir tableau) :

   ENOCH 

   La mystique juive précise que le nombre 222 signifie « Voix d’Elohim », en effet l’Éternel tout en étant absent et insaisissable dans notre monde se manifestera toujours avec la voix de ces 3 hommes divins, la Parole divine à travers la bible s’entend dans un dialogue avec les êtres humains sous l’aspect d’Énoch (2), d’Élie (2) et de Jésus (2).

 

   L’association des trois têtes élevées dans le monde invisible décryptée par l’écriture conventionnelle des cabalistes :

   ÉNOCH = MITATRON ou MÉTATRON

   ÉLIE = SANDALPHON ou SANDALFON

   JÉSUS = CHRIST

   MITATRON – SANDALPHON – JÉSUS-CHRIST = 365 : trois Têtes qui règnent dans les cieux, dans la totalité de la Création.

 

   Évaluons le nombre 365 :

   365

   Le nombre 444 nous informe que les Trois Têtes gèrent conjointement les 4 mondes de l’Arbre de Vie « l’émanation, la création, la formation et l’action exprimés par les 4 diviseurs du nombre 365 ».

   Ce sont les trois hommes de la Présence divine sur Terre.

   Certificat des diviseurs hormis (N) : 1+5+73 = 79 = LA TERRE

   Le nombre 79 est le vingt-deuxième nombre premier (les lettres hébraïques ont collaboré avec les trois Têtes au processus de l’ouvrage divin).

   Alphabet hébreu = 22 lettres : La kabbale hébraïque.

   Notre alphabet = 26 lettres : La kabbale française.

   22 + 26 = 48 : c’est la part de communication du Père, du Fils et du Saint-Esprit vers les 3 voix (ÉnochÉlieJésus) pour opérer la création du monde (3x48 =144) la valeur hexadécimale (base 16) du nombre 144 est égale à 90 le nombre du Saint-Esprit « KELELOHIM ».

   JÉSUS LE CHRIST = 168 = 1x6x8 = 48 : anagramme mystique d’Emmanuel.

   EMMANUEL = 84 : Dieu avec nous.

   48

   124 x 3 = 372 – 150 = 222 : « les trois communicants divins, Énoch, Élie et Jésus ».

 

   Le nouveau concept de la connaissance des trois Têtes :

   LA KABBALE HEBRAÏQUE = 133 : l’antique connaissance.

   133

   Le code de la kabbale hébraïque est défini par les diviseurs hormis (N) : 1+7+19 = 27 : c’est le code de la connaissance de cette mystique antique dont le nombre réduit est 9.

   La somme des diviseurs soit le nombre 160 est pour la mystique juive la pré-connaissance des trois Têtes par le passage de l’exode 3.6 « Je suis le Dieu de ton père (Anoki élohi avik’a), le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob ».

   Le code est généré par les quatre opérations de l’arithmétique : addition, soustraction, multiplication et division en soumettant les deux chiffres du Tétragramme soit le 2 et le 6 (26).

   2 + 6 = 8

   6 - 2 = 4

   2 x 6 = 12

   6 : 2 = 3

   Le Code : 8+4+12+3 = 27le secret du psaume 27 et du guerrier de Dieu.

   LA KABBALE FRANÇAISE = 123 : nouvelle lucidité de la connaissance selon le Père (1), le Fils (2) et le Saint-Esprit (3).

   123

   Le code de la kabbale française est défini par les diviseurs hormis (N) : 1+3+41 = 45 : c’est le code de la nouvelle connaissance pour les chercheurs de vérité dont le nombre réduit est 9.

   La somme des diviseurs soit le nombre 168 est pour la mystique juive une déclaration divine « Adonaï est le Dieu (Adonaï Hou ha Elohim) ».

   Pour la kabbale française le nombre 168 désigne le Nom du Dieu un et trine qui règne dans les cieux « JÉSUS LE CHRIST = 168 ».

   Le code se constitue par le défilement des 9 premiers chiffres : 1+2+3+4+5+6+7+8+9 = 45

 

   Pour ainsi constituer la table des numérologues ou des chercheurs de vérité :

   La table des numérologues 

   KELELOHIM = 45 = LA TRINITÉ = 45 =  LA CLÉ DE DIEU : codification de la demeure trinitaire.

   LE FILS = 27 = HOMME = 27 = TROIS = 27 = MESURE = 27 = LETTRES = 27 = YHVH : le Fruit du Tétragramme.

   TESTAMENT = 27 : héritage des 27 livres du nouveau testament.

   VINGT-SEPT/QUARANTE CINQ = 101 : alliance des codes.

   101

   Alliance du tétragramme et des vingt-six lettres de notre alphabet pour décoder les secrets bibliques.

 

   Évaluation des deux codes :

   27 + 45 = 72 : ce nombre nous invite à nous joindre vers une connaissance logique et nécessairement positive pour comprendre les secrets bibliques.

   72

   La connaissance logique est définie par les diviseurs hormis (N) : 1+2+3+4+6+8+9+12+18+24+36 = 123 = LA KABBALE FRANÇAISE: celle-ciest certainement souveraine pour propager la vérité. Le nombre 72 par sa logique mathématique montre l’influence déterminante de cette nouvelle lucidité de la connaissance.

   La gématrie française : CENT VINGT-TROIS = 195 : adéquation de la somme des diviseurs, c’est une attestation de cette connaissance logique.

   Le nombre du Saint-Esprit :

   KELELOHIM = 90 = PÈRE-FILS : « Évangile selon saint Matthieu 11, 25-27 : En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. »

 

    Évaluation du nombre 90 :

   90 

   La somme des diviseurs hormis (N) est le nombre du Saint-Esprit (KELELOHIM) : 1+2+3+5+6+9+10+15+18+30+45 = 144 (3x48).

   La somme des diviseurs identifie la valeur du Tétragramme élevé à la puissance neuf (26x9 = 234).

   Le chiffre neuf et le zéro du nombre 90 évoquent la puissance trinitaire (3x3) déployée dans la totalité cosmique (0) et il est aussi le nombre du Grand Architecte de l’Univers.

   Le nombre 234 exprime cette puissance déployée par l’Esprit Trinitaire sur l’Arbre de Vie cosmique de Keter à Malkut.

   Le nombre de diviseurs (12) représente la constellation zodiacale, le terrain créatif de l’Esprit trinitaire.

 

   DEUX CENT TRENTE-QUATRE = 260 (10x26) : le Tétragramme déploie sa lumière dans les 10 centres énergétiques de l’Univers.

   Le nombre 144 est la mesure du Saint-Esprit pour ordonner l’Univers visible et invisible.

   Le Saint-Esprit (Jésus-Christ) résume en Lui toute la Puissance Trinitaire en action dans l’Univers.

 

   La gématrie :

   SAINT-ESPRIT = 150

 

   Plus la mesure : 

   150+144 = 294

 

   La gématrie du nombre 144 : 

   CENT QUARANTE-QUATRE = 221 + 294 = 515

 

   Le nombre déployé dans l’Univers

   JÉSUS-CHRIST = 151 + 515 = 666 : le nombre passionnel déployé dans l’univers par les Trois Têtes du monde Céleste.

 

   Résumé de la kabbale française : 

   SAINT-ESPRIT = 150

   CENT CINQUANTE = 146

   146

   Kelelohim

   150

   La magie des trois nous invite à connaitre l’amour passionnel de la Sainte Trinité pour l’humanité.

   372 – 150 = 222 : Trois Têtes passionnés pour l’amour de l’humanité.

 

   La mesure du Saint-Esprit (144) nous invite à calculer la valeur spirituelle de son nom avec la base 16 ou le système hexadécimal (144/9 =16).

 

   JÉSUS LE CHRIST = 168 : le nom du Saint-Esprit est composé de 13 lettres, treize forces spirituelles.

 

   La factorisation spirituelle :

   13 x 168 = 2184

 

   Le convertisseur de base nous éclaire :

   2184.10

   Le nombre 888 désigne un Dieu trine (Jésus le Christ) avec des pouvoirs infinis.

   Le convertisseur de base dévoile les nombres secrets avec la mesure du Saint-Esprit soit en base seize (144/9 =16) ou en base neuf (1+4+4 = 9).

   La factorisation des chiffres du nombre 666 dévoile le secret biblique d’Elieser.

   6 x 6 x 6 = 216

   Ce nombre doit être mis au carré pour exprimer la manifestation du personnage biblique (Élieser).

   216 x 216 = 46656

   Il faut éprouver ce nombre au carré en forme triangulaire, voici la géométrie cabalistique :

   Elieser

   Il faut combiner les cinq chiffres du nombre au carré et les associer par paire jusqu’au sommet.

   Le total de ce triangle est de 318, nombre de la gématrie hébraïque d’Élieser, le guerrier d’Abraham.

   Le sommet du triangle manifeste numériquement le Nom sacré du guerrier qui doit vaincre la coalition des rois de ce monde.

   KELELOHIM = 90 = SON NOM : Dieu m’a secouru (Élieser).

   Les chiffres du nombre 666 factorisé (216) certifiés au carré, élevés en forme triangulaire identifie le guerrier de l’Éternel passionné pour l’amour de l’humanité afin de vaincre la mort, le fameux roi de notre monde matériel.

   Le 6 étant le chiffre de la passion divine.

   La géométrie du Nom :

   Elieser 

   Il faut utiliser la table du numérologue pour évaluer le nombre secret du guerrier, le chiffre au sommet (6) est la valeur passionnelle du personnage biblique.

   Le total de ce triangle à une valeur de 129, il faut évaluer ce nombre avec la base six avec l’aide du convertisseur.

   129.10

    En base six ce nombre s’écrit 333, ce qui signifie « Élieser » est un personnage Tricéphale ou à Trois Têtes.

   Le guerrier avec la gématrie du numérologue élevé à la puissance 9 : ÉLIESER = 37 x 9 = 333 : conformité de la connaissance antique (3x3x3 = 27).

   Le nombre ordinal permet de caractériser le guerrier tricéphale : « TROIS CENT TRENTE TROISIÈME = 318 ».

   Les neuf lettres de Dieu sont un livre alphanumérique à lire et à relire, les lettres décrivent son cheminement vers la vérité.

   Prologue de Saint Jean « Au commencement était le Verbe et le Verbe était tourné vers Dieu et le Verbe était Dieu. »

 

   Évaluons le mot donné par Jean « VERBE » :

   Verbe

   La liste des diviseurs y compris (N) est en adéquation avec le nom de Dieu : KELELOHIM = 90 = TERNAIRE(Ils sont Trois).

   KELELOHIM LE VERBE DE DIEU = 207 : la lumière céleste.

   2+0+7 = 9 : le chiffre de Dieu.

   « En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes, et la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas comprise. » 

 

   Les neuf lettres de Dieu expriment l’action des Trois Têtes :

   Neuf 

   Le total (74) des diviseurs y compris (N) dévoile son potentiel d’action pour chaque Tête Stratège de la Création (3 x 74 = 222) : « Au commencement Dieu créa ».

   Le chiffre 9 exprime la force fusionnelle des Trois Personnes qui se passionnent pour la Création et l’humanité (9 x 74 = 666 : le nombre de la passion).

   Le mot « gématrie » fait une mise au point numérologique pour désigner à la fois le Nom du Dieu biblique et le Nom du Dieu des évangiles.

   GÉMATRIE = 78 : science alphanumérique des cabalistes. Ce mot invite le cabaliste à élever la valeur du tétragramme à la puissance trois, la magie des trois Têtes (3x26 = 78).

 

   Mesure cabalistique du nombre 78 avec l’aide des diviseurs :

    78

   Le Nom du Dieu biblique avec l’aide des diviseurs hormis (N) : 1+2+3+6+13+26+39 = 90 = KELELOHIM(Jésus le Christ).

   Le Nom du Dieu des évangiles révélé par la somme totale des diviseurs y compris (N) : 1+2+3+6+13+26+39+78 = 168 = JÉSUS LE CHRIST (Kelelohim).
 

Jésus le Christ : Kelelohim

 

   L’ARBRE DES SYMÉTRIES :

   Arbre des symétries

   Lien pour ouvrir l'arbre en plus grand. 

   L’Arbre des symétries est le processus numérique du Nom Trinitaire du Créateur. Chaque symétrie se réplique de Malkut à Keter pour représenter finalement le nombre primordial (999) des Trois Têtes qui ont créé notre Univers. Le nombre 999 est la Source de toutes les connaissances numériques de la kabbale. Le nombre 999 se manifeste en premier sur la séphira Tiphéret pour rappeler que le Nom des Trois Têtes est le Centre de vie de toutes les religions, il est le Centre qui établit l’unité du Nom dans la conscience de tous les hommes.

   L’Arbre des symétries est tout simplement le cheminement alphanumérique du Nom de Dieu de Malkut (810) à Keter (999), ce cheminement est spirituel pour déclarer que la Couronne de Dieu est trinitaire.